FICHE TECHNIQUE
TEINTURE VEGETALE - PAGE 1 SUR 2


... ...

Teinture végétale - Fiche pas à pas (Page 1 sur 2)

Et si vous vous lanciez dans la Teinture Végétale pour créer votre propre collection de textiles aux couleurs uniques ?

De nombreuses plantes dites tinctoriales renferment des pigments qu'il suffit d'extraire pour créer ses teintures.

C'est une méthode ancestrale qui permet d'obtenir une palette infinie de coloris avec de nombreuses nuances.

Si à la première lecture de cette fiche, le procédé semble un peu complexe, il ne faut pas s'affoler et relire tranquillement car c'est en fait beaucoup plus simple qu'il n'y paraît.

Faites de nombreux essais, ne perdez jamais patience, c'est certain vous réussirez vite et épaterez autour de vous.

Avec ce type de teinture, les coloris varient vraiment selon les quantités de plantes utilisées mais aussi selon les fibres textiles.

Un gros avantage, même ce qui parfois semble raté donne généralement des résultats surprenants mais très agréables à l'œil.

Il est important de noter scrupuleusement toutes les quantités, les proportions, les temps de macérations… Un maximum d'informations afin de pouvoir reproduire à l'identique ou d'adapter les proportions au résultat escompté.

S'ils sont très souvent destinés aux vêtements, les textiles préparés selon cette méthode s'immiscent aussi dans la décoration comme des coussins, des plaids, des nappes, des serviettes, des abat-jours… tout ce qui peut être en laine ou en tissu.

Il existe de nombreuses méthodes pour faire de la teinture végétale. Les techniques que nous présentons sont artisanales, simples mais efficaces.
...

...

TISSUS ET MATIERES CONCERNES :

Les fibres synthétiques ne peuvent être teintes de cette manière car elles subissent un traitement spécial lors de leur fabrication. Les pigments ne pourraient pas se fixer.

La teinture végétale ne concerne donc que les matières et les fibres naturelles, qu'elles soient d'origine végétale ou animale, apprenons bien à les identifier.

• Les fibres végétales : le chanvre, le coton, le lin, la ramie

• Les fibres animales : la laine. La soie est spécifique car la teinture se fait uniquement à froid.

A noter que les fibres animales sont beaucoup plus faciles à teindre que les fibres végétales.

PRINCIPE DE LA TEINTURE VEGETALE :

Certains végétaux renferment des pigments, des colorants qui sont solubles dans l'eau.

Il faut tout d'abord extraire ces substances en préparant, avec certaines parties de la plante, une décoction que l'on nomme généralement "bain de teinture".

Pour que la teinture accroche bien, les tissus ou la laine doivent être préparés et nettoyés; sans cela les pigments glisseraient dessus sans les imprégner.

Cette préparation s'appelle le "mordançage". Sans cette opération, les couleurs résisteraient très mal au soleil, à la lumière, et surtout au lavage.

Le mordançage se fait avec des substances que l'on appelle mordants. Ils se fixent sur les fibres et retiennent les pigments.

Les principaux mordants sont l'alun et la crème de tartre.

En résumé, pour effectuer de la teinture végétale sur des fibres textiles, il y a trois étapes indispensables (mordançage, bain de teinture, coloration) dont nous reparlerons en détail plus après dans cette fiche.

MATERIEL ET PRODUITS NECESSAIRES :

Comme pour la plupart des Loisirs Créatifs n'utilisez plus les matériels que pour cette activité.

Matériel :

• Un grand contenant du style lessiveuse ou bassine dotée d'un couvercle.

La taille est à choisir en fonction de la quantité de textile que l'on souhaite travailler. Il faut pouvoir bien mélanger, brasser et déplier les tissus. En général on compte une capacité de 5 litres pour 100 grammes de fibres textiles.

Ce récipient doit être en tôle émaillée ou en inox.

• Une balance de ménage.

• Deux bâtons en bois. La longueur est à adapter en fonction de la taille du récipient puisqu'ils serviront à brasser les tissus.

• Des ciseaux, un couteau, et facultativement un mortier.

• Des gants. Ils peuvent être nécessaires pour ne pas se salir les mains et pour sortir les tissus.

Produits ou Ingrédients Indispensables :

• De l'eau, de pluie de préférence car elle doit être neutre et non calcaire (le calcaire risque de modifier les couleurs).

A défaut d'eau de pluie, ajouter une cuiller à café de vinaigre par litre d'eau.

• De l'alun. C'est un mordant qui aide à bien fixer la teinture.

• De la crème de tartre. C'est du bitartrate de potassium (sel de potassium d'acide tartrique). Il sert de stabilisant, assure la bonne répartition des couleurs et augmente l'action de l'alun.

Produits ou Ingrédients facultatifs :

Ce sont des produits que l'on utilise pour le "nuançage". Ils sont à adapter selon ce que l'on souhaite faire.

• Du jus de fer. Il est utilisé pour rendre les couleurs plus foncées.

Pour obtenir du jus de fer, mettre un tampon de laine d'acier ou des clous rouillés dans un mélange composé de trois quarts d'eau et d'un quart de vinaigre blanc pendant une semaine.

Il est également possible d'utiliser du sulfate de fer. Comme il est corrosif, il faut le doser très prudemment. On compte 25 à 50 grammes par kilo de fibres textiles.

• Du sulfate de cuivre. Grâce à lui, la couleur jaune vire au vert.

On compte en règle générale, 25 à 50 grammes par kilo de fibres textiles.

• Eau de cendres. C'est une solution simple qui permet de modifier certaines couleurs, et principalement d'aider les pigments jaunes à libérer une couleur plus intense.

Le principe est qu'elle permet d'augmenter le pH de l'eau.

Pour cela faire macérer des cendres de bois dans de l'eau chaude. Compter une bonne louche de cendre pour un litre d'eau. Laisser macérer pendant une semaine avant de filtrer.
...

...

LES PLANTES TINCTORIALES :

Les plantes dites tinctoriales sont des végétaux qui renferment des pigments utilisés comme colorant.

Connues depuis la nuit des temps, elles sont très nombreuses permettant ainsi de créer toute une palette de couleurs.

Certaines sont sauvages alors que d'autres sont cultivées, mais la plupart sont faciles à trouver.

Selon les espèces végétales on utilise les fleurs, les rameaux, les pousses, les feuilles, les racines, les baies… en fait toujours la partie qui concentre le plus de pigments.

Bien que le bain de teinture puisse être effectué avec des plantes séchées, il est quand même préférable d'utiliser des végétaux frais.

Dans le commerce on trouve la plupart de ces plantes séchées et réduites en poudre.
... ...

​(©)) 2007 - 2017 - homejardin.com Droits enregistrés sous le N° 00045038 auprès de
CopyRightDepot
Hébergeur : ONLINE SAS
​BP 438 75366 PARIS CEDEX 08
Dernière mise à jour